lundi 27 mars 2017

Et si ?

Et si ces contractions étaient le début du travail ?
Et si ma Poupée d'amour décide d'arriver plus tôt que prévu ?
Et si elle arrivait aujourd'hui ? ou cette semaine ?
Et si j'accouche après la date prévue ?
Et si je n'arrive pas à savoir quand le travail commence ?
Et si j'attends trop longtemps pour partir à la maternité ?
Et si je perds les eaux dans un lieu public, comment est-ce que je vais réagir ?
Et si je perds les eaux sur mon canapé, va-t-il être taché ?
Et si je fissure la poche des eaux, vais-je le savoir direct ?
Et si je tombe sur du personnel médical qui me gonfle ?
Et si je n'arrive pas à pousser correctement ?
Et si on me rate la péridurale ?
Et si j'ai une épisiotomie ou une déchirure... ?
Et si au final on me fait une césarienne ?
Et si je trouve mon bébé moche ?
Et si mon Amoureux trouve notre bébé moche ?
Et si je n'arrive pas à l'allaiter ?
Et si je n'arrive pas à créer de liens ?
Et si je n'arrive pas à être maman ?
Et si je n'arrive pas à répondre à ses besoins correctement ?
Et si je fais un baby blues ?


Et si j'arrêtais de me poser toutes ces questions.

  J-22 

lundi 13 mars 2017

La fameuse valise pour la maternité

C'est la semaine dernière, à 35 SA que je me suis enfin décidé à commencer ma valise pour mon séjour à la maternité, après avoir repousser l'échéance pendant une grosse semaine, j'ai enfin trouver la motivation de la faire.
Certes, elle n'est pas encore fini, mais au moins le plus gros est fait et je la finaliserai surement avec des bricoles de dernières minutes.

Déjà le plus difficile est de choisir le format de ses bagages !

Pour le sac pour le jour J, je n'avais pas de doutes là-dessus : il faut quelque chose d'assez petit, voire une taille moyenne. Ok, pour ça, aucuns soucis ! J'ai choisi de prendre un gros cabas avec un petit tote bag en tissus à l'intérieur pour le trousseau de bébé.

Par contre, pour le séjour à la maternité, qu'est-ce que je prends ?

Je me suis décidée en suivant l'avis de pas mal de (futures) mamans à prendre une valise de voyage, tout simplement, afin de regrouper les affaires pour ma Poupée et les miennes. Je pensais que ça ferait trop gros au début mais c'est en la remplissant que je me rends compte au final, que je vais l'exploiter à fond.


Alors : qu'est-ce que j'emporte avec moi ? 

Mon sac pour le jour de l'accouchement, celui qui me suivra en salle de naissance :

❤ Le trousseau de Bébé - un body, une brassière en laine, un pyjama en velours, un bonnet, une paire de chaussettes, une paire de chaussons, une petite paire de moufles (au cas où).
❤ Une serviette et une couverture pour Bébé pour la couvrir pendant le peau à peau (je déciderai sur le moment ce que j'utiliserai).
❤ Une brosse à cheveux et un peigne pour Bébé.
❤ Une petite serviette de bain pour moi.
❤ Un grand tee-shirt - Là où j'accouche, on a pas de blouses d’hôpital, vive le privé.
❤ Un slip filet (glamour, bonjour).
❤ Un brumisateur.
❤ Des paquets de mouchoirs - Il est très fort probable que je verse ma petite larme en voyant sa petite frimousse...
❤ Un stick pour les lèvres et un élastique pour mes cheveux.
❤ Des petites briques de jus de pomme (x4, pour moi et pour le futur papa).
❤ Des petites bouteilles d'eau (x2).
❤ Un paquet de Snickers et un paquet de gros cookies (pour le futur papa, ce chanceux).
❤ Mon Ipad (au cas où la mise en route soit longue, pour nous distraire) et son chargeur.
❤ Et les chargeurs de téléphones.

Il en va de soit qu'avec ce premier sac se trouvera tous les papiers nécessaires à ma prise en charge à la maternité, à savoir : mes papiers d'identité, ma carte vitale, ma carte de mutuelle, ma carte de groupe sanguin, la reconnaissance anticipée et puis les différentes analyses médicales faites pendant ma grossesse.


                                 
                                            La première tenue que mettra ma petite Poupée d'amour...


Et dans ma grosse valise ? 

Pour Bébé :

❤ Des pyjamas en velours - J'en prévois 4, je me dis que si jamais il manque quelque chose, j'enverrais l'Amoureux en chercher à la maison.
❤ Des bodies manches longues - J'en ai prévu 5.
❤ Des brassières en laine ou en acrylique - J'en ai prévu 3.
❤ Des paires de chaussettes (x3).
❤ Des bonnets (x2).
❤ Une paire de chausson en laine.
❤ Une gigoteuse.
❤ Deux draps housses taille berceau, demandés par ma maternité.
❤ Des bavoirs (x5) et des Langes (x4).
❤ Une combi - nid d'ange pour le cosy pour la sortie.
❤ Deux petits doudous.
❤ Une petite veilleuse.
❤ Une tétine spécial nouveau-né.

Je n'ai pas besoin de prévoir de couches ni d'affaires de toilettes pour ma poupée car ma maternité fournit absolument tout, ça fait un poids en moins dans la valise, c'est vraiment top !


                                   


Pour Moi (et l'Amoureux) :

❤ Deux serviettes de bain - J'en prévois une en plus pour l'Amoureux car il va surement dormir une nuit ou deux avec nous là-bas (le lit d'appoint étant compris dans le forfait particulier de la chambre).
❤ Mon nécessaires de toilette - Gel douche au PH neutre, un shampoing (j'hésite à prendre un shampoing sec, je ne me suis pas encore décidée sur ce point), ma brosse-à-dent (et une pour l'Amoureux), dentifrice, gel désinfectant pour les mains, etc.
❤ Ma trousse de maquillage - Histoire d'être un minimum présentable, surtout pour le teint...
❤ Une chemise de nuit d'allaitement.
❤ Des leggings de grossesse (x3).
❤ Un pantalon de grossesse pour la sortie.
❤ Des tee-shirts / débardeurs - Pas encore décidée sur ce point-là, mais je vais surement en prévoir 3, il risque de faire chaud dans la chambre.
❤ Un haut à manche longue pour la sortie.
❤ Des slips filets (x4) et des culottes (x3, au cas où...).
❤ Des paires de chaussettes (x4).
❤ Deux paquets de serviettes hygiéniques - Sur ma liste on me précise de prendre une taille normale mais pour le coup, je prévois les deux : une grosse taille bien absorbante type maternité et une taille normale...
❤ Trois soutiens-gorge d'allaitement, deux de la taille de la fin de grossesse et un autre avec une taille au-dessus... - Si jamais ça ne le fait pas, j'en commanderai un nouveau en express (mais vu les boobs que je me tape déjà, j'espère pas ahah).
❤ De la crème Lansinoh pour soulager les petites douleurs liées à l'allaitement.
❤ Un tablier d'allaitement, pour allaiter tranquillement si jamais j'ai de la visite mais bon on ne veut voir personne sur place (on préfère profiter du séjour à la maternité pour se remettre / se reposer de l'accouchement), donc ça m'étonnerait que je m'en serve réellement.
❤ Deux caleçons et deux tee-shirts de rechange pour l'Amoureux.
❤ A manger - des paquets de gâteaux / barres chocolatées entre autres, histoire de se faire plaisir après l'accouchement...
❤ Encore des paquets de mouchoirs.
❤ Mon appareil photo numérique pour commencer à immortaliser ses petits pieds...

Et puis mon coussin d'allaitement à part car il ne risque pas de rentrer là-dedans... ^^

Voilà en gros ce que j'ai prévu pour le moment !

Je ne sais absolument pas si j'ai oublié des trucs ou pas mais si jamais vous pensez à quelque chose que je n'ai pas mis dans ma liste, n'hésitez pas à m'en faire part... ;-)


dimanche 5 mars 2017

Les cours de préparation à l'accouchement

Me revoilà après quelques jours de pause...

Mon ventre commence à prendre de plus en plus d'ampleur et ça devient difficile pour moi d'avoir le pc portable sur les genoux, mais je suis là : tadaaaaaaaam !

J'ai envie d'aborder avec vous aujourd'hui le sujet des fameux cours de préparation à l'accouchement.
Déjà, quelle préparation ai-je choisi ?

A la base j'ai toujours voulu faire de l'haptonomie, c'est une méthode qui consiste à entrer en contact très tôt avec le bébé, à favoriser le lien affectif et d'ailleurs, le papa a un rôle essentiel là-dedans. Cependant, vu comment j'ai été stressé pendant tout le début de ma grossesse et à la suite d'une discussion avec mon actuel sage femme, j'ai plutôt opté pour une préparation classique avec beaucoup de théorie et de relaxation, histoire de savoir vraiment dans quoi je m'embarque et d'aborder pleins de thèmes différents.

J'ai donc choisi une sage-femme libérale qui a son cabinet juste en face de chez moi, hyper pratique. Les cours sont réalisés par groupe de 3 futures mamans, donc en comité restreint : je trouve ça top. C'est pas la foire comme on peut l'entendre dans les hôpitaux. On a généralement le même terme ou alors on en est proche et on reste le même groupe jusqu'à la fin.
Si je peux vous conseiller une chose, c'est d'avoir un bon feeling avec votre sage-femme, je pense que c'est hyper important pour votre bien-être. Tout comme pour la personne qui fait le suivie de votre grossesse.


J'ai déjà eut deux premiers cours pour le moment, et là je vais en avoir un par semaine jusqu'au 31 Mars où ça sera la fin... en espérant que je n'accouche pas avant sachant que je rentre dans le 9ème mois à partir du 19 Mars. Le compte à rebours va bientôt commencer ! Tic tac, tic tac...

En quoi consiste ces cours ?
Ma sage-femme nous a fait un petit planning que je vais donc vous résumer ici :

↠ 1er cours : la respiration. on a déjà pu apprendre à gérer notre respiration en vue des futures contractions. Je fais des séries tous les jours presque pour m'entraîner un maximum (encore plus quand mon ventre contracte), en prime, je trouve ça apaisant. On a abordé également les différentes modifications corporelles que la femme enceinte subit. Petit mythe : le bassin ne s'élargit pas, c'est juste nous qui grossissons... Mouhahaha -_-

↠ 2ème cours : la péridurale. On en a parlé pendant une bonne heure la dernière fois. On a pu découvrir la superbe aiguille qui va nous rentrer dans le dos... et puis elle nous a rassuré sur les légendes urbaines des "séquelles".  Personnellement je compte prendre la péridurale vraiment si j'en peux plus, j'attendrais un maximum de façon à pouvoir continuer à marcher, faire du ballon, etc. Si j'arrive à gérer la douleur, il en va de soit que j'en ferai abstraction...

↠ 3ème cours : quand le travail commence - avec la présence des papas ! C'est mon prochain cours cette semaine, il me tarde de pouvoir partager ça avec l'Amoureux, cours très important d'après ma sage-femme.

↠ 4ème cours : la poussée - avec la présence des papas également. Le deuxième cours le plus important à ne pas rater... ^^

↠ 5ème cours : la suite de couche. En voilà un thème que j'ai hâte d'aborder aussi, j'ai pleins de questions d'ailleurs notamment pour le baby blues et puis la cicatrisation si jamais on a une déchirure ou une épisiotomie (ma hantise ce truc).


↠ dernier cours : l'allaitement. Un cours qui va être très important également pour moi car je voudrais pouvoir allaiter ma puce sereinement, j'espère vraiment que j'y arriverai et que je tiendrais le choc surtout car il paraît que c'est assez douloureux les premiers jours... J'espère que tout se passera bien.


Tous mes cours se finissent par 10 min de séries de respiration et puis bien 15 min de relaxation. Quand je rentre de là, je suis complètement sereine et détendue, c'est vraiment top.

Et vous, quelle préparation avez-vous choisi ?

Je pense que pour mon prochain enfant (et oui, on y pense déjà), je choisirai cette fois l'haptonomie. Aucuns doutes là-dessus.

Je ne sais pas si c'est grâce à ça ou pas, mais depuis que j'ai commencé mes cours (il y a 3 semaines), je suis de plus en plus détendue face au jour J, à l'accouchement...

Je cogite moins, je suis moins stressée, je pense que je commence à être prête tout simplement.


                                           
                                                                                                       ❤ J-45 

lundi 20 février 2017

Bilan du 7ème mois


Et voilà, j'y suis enfin : dans le 8ème mois depuis hier !

Ma poupée va pointer le bout de son nez dans moins de deux mois et j'espère qu'elle ne sera pas en retard cette petite chipie.


                                              


Alors comment s'est passé la première partie de ce 3ème trimestre ?

J'ai envie de vous répondre que ça devient un peu compliqué, ma puce a bien grossi et mon ventre commence à être vraiment imposant. Certains gestes du quotidien deviennent un peu plus difficile, comme avec cet exemple tout bête : se retourner dans le lit. Ça devient un vrai challenge chaque soir, j'ai l'impression de me transformer en phoque ou en cachalot. Haha

Je vous fais une petite liste de ces nouveaux changements, ça sera bien plus simple :


Le super retours des nuits pourries :

Et oui, les insomnies ont refait surface depuis bien deux semaines. C'est simple, on se réveille la nuit pour aller au toilette et on se recouche... sans se rendormir ! On pense à trois milles trucs à la fois, la chambre de la puce, les préparatifs, l'accouchement qui se rapproche...

Le bas du dos qui commence à faire mal, surtout la nuit :

J'ai beau (essayer de) dormir sur le côté, en général ça me provoque de temps en temps une douleur de l'autre côté au niveau du rein. Alors ça ne me le fait pas tout le temps donc je pense que c'est Bébé qui doit pas être bien placée, ou alors les ligaments, j'en sais rien... Rien d'autre à faire que de prendre mon mal en patience.

Mes (fausses) copines les crampes :

Et plus particulièrement sur le mollet gauche, j'en ai à chaque fois au même... Faut pas chercher à comprendre, peut-être parce que je dors souvent du côté gauche ? Je me réveille souvent en sursaut la nuit en poussant des petits cris de douleur, et l'Amoureux se moque bien de moi d'ailleurs tellement j'ai l'air ridicule. Pour remédier à ça, je fais des cures de magnésium régulièrement, ça marche plutôt bien, même si j'arrive jamais à les finir... Si vous voulez tester, je vous conseiller Thalamag, c'est du magnésium marin et ça aide, que ça soit pour les crampes ou alors pour les douleurs ligamentaires, c'est radical.

 Fatigue et essoufflement :

 Ça fait quelques jours là que je commence à être pas mal fatiguée, dès que je m'active un peu : c'est simple, je n'arrive pas à marcher longtemps, à faire des activités debout plus de 30 minutes, ça me fatigue et je suis essoufflée. Le ménage devient un peu casse-tête, en général je le fais et après je m'affale sur le canapé. J'évite de trop forcer, de toute façon je n'y arrive pas. Je tire mon chapeau à toutes les futures mamans qui arrivent à travailler jusqu'à leur congé de maternité. Personnellement je suis sans emploi actuellement et je profite de pouvoir prendre soin de moi et de Bébé au maximum.

Une faim de loup

Halala... On va parler des choses qui fâchent, mais depuis le début de ce 7ème mois, j'ai l'impression que ma faim s'est décuplée, et je peux vous dire qu'avant j'avais déjà faim...
Mais alors là, c'est un peu la violence si je peux dire ça comme ça !
Et depuis 3 jours là, c'est encore pire. Moi qui essaie de faire attention à ce que je mange depuis bien deux mois pour éviter de trop prendre de poids... Il y a des jours où ça devient compliqué, surtout que j'ai un pot rempli de Chokobons / Daim (haha), mon petit pêché mignon d'après repas. Ça devient difficile de pas en manger plus de 4 par jour... Niveau poids, je suis actuellement à +11kg et il me reste deux mois à tenir. Allez, j'espère ne pas dépasser les +13kg, on tient le bon bout !

La joie des contractions :

 Et oui, depuis le début de ce 7ème mois, les contractions ont fait leurs apparitions. Au début je ne savais pas trop si j'en avais ou pas, ce que c'était, c'est difficile de mettre un mot sur quelque chose que l'on a jamais ressenti. Aujourd'hui, avec ma poupée qui a pris du poids, je suis sûre et certaine de moi.
Comment décrire ça ?
Mon ventre se met à devenir tout dur de partout, je l'appelle mon petit ballon de basket. Ça dure en général pas plus d'une minute, pour certaines filles c'est totalement indolore, pour moi, j'ai l'impression que ça serre au niveau du bas ventre notamment, c'est pas super agréable. Je n'arrive pas toujours à savoir combien j'en ai mais il est sûr que j'ai dû dépasser les 10 par moment. Pour y remédier ou soulager, deux spasfons (et un doliprane, dixit ma sage-femme) et surtout une bonne grosse douche chaude. Il faut savoir qu'il est impératif de consulter votre médecin ou d'appeler votre maternité si vous en avez trop par jour ou en continue. Personnellement tout va bien pour moi, heureusement. 

Coucou les bas de contention

Depuis hier soir, je me suis aperçu que j'avais les chevilles qui étaient légèrement enflée. Alors je ne sais pas si c'est moi qui hallucine (bah ouais, autant j'ai grossi des chevilles... haha), ou si je fais de l’œdème -ce qui est typique en général lors du troisième trimestre-, mais ce matin j'ai mis des bas de contention ! Je sais qu'il faut boire beaucoup d'eau pour éviter ça et j'en bois très peu... Du coup il faut que je me force un max. Je m'installe avec un coussin sous les pieds quand je m'allonge, et je vais tester l'eau froide ce soir lors de la douche... en espérant que ça ne dure pas deux mois !

Bref je crois que j 'atteins le summum du glamour. 😉


On a eut la grosse échographie du 3ème trimestre qui s'est très bien passée : mon petit bébé panda pesait 1kg870 pour 43cm à 32SA +2. C'était un plaisir de la voir, comme à chaque fois : elle ne cesse de gigoter, mets sa petite main à la bouche, ouvre les yeux... Ma gynécologue nous a appris qu'elle avait déjà des cheveux, ça promet ! Elle s'est enfin placée tête en bas, j'avais une crainte immense qu'elle soit encore en siège car elle était en siège depuis le début de ma grossesse.
J'espère qu'elle ne se retournera pas au dernier moment !
On a pu avoir un petit cliché 3D où l'on découvre qu'elle a une petite bouche déjà bien charnue, comme l'Amoureux ! On a pas pu voir son visage entièrement car elle avait son bras devant les yeux...
Tant pis : ça sera la surprise à l'accouchement !


Plus que deux petits mois...


                                        




mercredi 15 février 2017

Un an.

Ça fait un an aujourd'hui.
C'est quelque chose qui ne m'est jamais sorti de la tête et que je n'oublierai probablement jamais.

Il y  a un peu plus d'un an, à la mi-Janvier 2016, j'ai appris que j'étais enceinte et j'étais totalement folle de joie, insouciante, et pleine d'espoirs. J'ai aussitôt partager la nouvelle avec mes proches, notamment ma famille et certains de mes amis.
Je commençais déjà me projeter, à voir le futur à trois avec l'Amoureux, et même à regarder le mobilier des chambres et les petites tenues de bébé.

A la première échographie, on voit son petit cœur battre, c'est totalement fou, ça nous prend aux tripes, nous sommes émus... On apprend par la même occasion que je suis enceinte depuis fin Novembre. Hein ? Je ne l'avais pas vu venir celle-là ! Il faut dire que j'avais arrêté la pilule en Septembre, au final je suis tombée enceinte hyper rapidement alors qu'on pensait que ça mettrait des mois. Je suis comblée... Et je déchante vite.
Je vois que la gynécologue nous parle vite fait de la clarté nucale, apparemment elle est "épaisse", je ne comprends pas trop ce qu'elle raconte. Je demande "et c'est normal ? c'est pareil pour tout le monde ?", ce à quoi elle me répond "ah non, pas du tout...".
Elle nous dit rapidement qu'il faut qu'on refasse une échographie la semaine d'après avec une de ses collègues spécialisée en diagnostic anténatal.
On sort de là, je ne réalise toujours pas qu'il pourrait y avoir un soucis, je suis toujours sur mon nuage d'avoir vu son petit cœur en action. L'Amoureux me fait vite déchanter, il essaie de me dire que c'est pas normal. Je commence à prendre conscience.

La fin de semaine passe et nous re-voilà au cabinet de gynécologie, mais cette fois-ci, avec la collègue spécialiste. Petite échographie, encore. Bébé-crevette a grossi, son petit cœur bat toujours. Sa clarté nucale est encore plus épaisse. On apprend qu'elle fait à peu près 4.6 mm, alors que la normale ne devrait pas dépasser en général les 2 mm. Ça fait quand même une bonne marge.
La gynécologue nous dit que parfois ça se résorbe -ce qui me renvoi un soupçon d'espoir-, mais que c'est rare ; en général, cela signifie tout simplement que le bébé est malade et qu'il est surement porteur d'une des trois trisomies. Elle me prescrit donc une biopsie du trophoblaste à réaliser assez rapidement, afin de voir ce qui ne va pas chez mon bébé.
On sort de là dépité. Je suis anéantie.
Arrivée chez moi, je fais ce que toute personne qui cherche un peu d'espoir et de réconfort aurait fait : je vais sur Internet, à la recherche de témoignages positifs... et j'en trouve très peu.

Le Jeudi suivant, c'est à 7h du matin que je rentre à la clinique pour ma biopsie. Elle se pratique en bloc hospitalier, sans anesthésie, en salle de césarienne. En gros, on vous prélève un peu de placenta par le ventre, ça dure vraiment pas longtemps, il ne faut pas bouger car il y a toujours un risque de fausse-couche. Ma -je peux l'appeler "ma" maintenant- gynécologue me met de la musique classique pour que je sois à l'aise, elle est formidable. J'avais un peu l'impression d'être dans un épisode de Grey's Anatomy. Tout se passe bien, malgré le fait que je sois certaine que je fais cela pour rien, que je ne pourrais pas éviter la suite. Je rentre chez moi, je dois rester alitée au moins pendant deux jours pour prévenir le risque de fausse-couche.

Le Mardi suivant, nous re-voilà chez ma gynécologue pour savoir concrètement ce qu'il en est.
Les nouvelles ne sont pas bonnes, elle me regarde et nous dit directement "bon, c'est ce à quoi on s'attendait, il y a bien une trisomie... une trisomie 13".
Elle enchaîne en nous disant avec tact que cela touche une femme sur 25 000 environs et que pour nous, c'est tout simplement la faute à "pas de chance", qu'en gros "on a pas eut de bol". Elle nous apprend par la même occasion que les bébés porteurs de ce gêne, en général meurent soit in utero au cours de la grossesse, ou alors ne dépasse pas les 1 ans.
C'est une petite fille.
Ok. A ce moment-là, je suis effondrée à l’intérieur de moi mais surtout : je suis terriblement en colère. En colère d'avoir un bébé malade, qui s'accroche à la vie alors que j'ai fais tous les excès possibles au réveillon, manger n'importe quoi, en colère presque de ne pas avoir fait une fausse-couche avant.

On décide donc de programmer une IMG par curetage pour le Lundi suivant, je veux que tout s'arrête le plus vite possible. Je veux retrouver mon corps, j'ai envie de fumer une cigarette.

Et puis le jour J arrive.

C'était le 15 Février 2016, je suis rentrée à la clinique à 13h et j'en suis re-sortie vers les 16h.
Je crois que j'ai jamais autant pleuré sur un brancard, entre le moment où l'infirmière vient me chercher pour m'amener au bloc et le moment où l'on m'endort. De penser qu'on allait m'enlever mon bébé -alors que je savais que c'était la bonne chose à faire-, je ne pouvais tout simplement pas m'arrêter de pleurer, les hormones de grossesse devaient encore plus accentuer mon état. Incontrôlable.
Je re-sors de là, petit malaise avant de quitter la clinique, histoire de finir en beauté.
J'arrive chez moi, je fume enfin une cigarette.

Voilà, c'était la fin.

S'en est suivi un bon gros mois et demi de déprime et d'une immense tristesse. Je ne faisais strictement rien de mes journées à part regarder des séries, et m'évader comme je le pouvais.
Je ne parlais pas trop de mes sentiments, de mes émotions, à mes proches. J'avais pas envie de partager tout ça, de "leur faire pitié" comme je le disais.
J'étais forte pour eux, mais intérieurement je savais que j'étais faible.
On dit souvent qu'il faut rester entouré dans ces moments-là, mais j'ai juste envie de dire aux filles qui connaissent ça, déjà d'une : que je suis terriblement désolée pour vous, que la vie est injuste, et de deux : faites votre deuil comme vous le pouvez, soyez entourées ou pas, vous êtes les seules à pouvoir gérer cela.
On est toutes différentes dans ces moment-là.
Pour ma part, c'est surtout la reprise du travail qui m'a un peu sauvé et qui m'a permis de passer à autre chose.


J'ai pu reprendre les essais-bébé également : je suis tombée enceinte 4 mois plus tard.
Je suis fière et comblée de pouvoir dire aujourd'hui que je suis presque à 8 mois de grossesse et que j'attends à nouveau une petite fille.



Et je peux vous dire que je l'aime déjà de tout mon cœur. ❤



                                   






samedi 11 février 2017

Top 5 des petits changements liés à la grossesse

Parce que la grossesse, ça vous change, j'ai décidé de partager avec vous aujourd'hui mon petit Top 5 de ce qui a changé pour moi dans mes habitudes, ma façon de vivre ou tout simplement ma façon d'être... 


I. La voiture

 Je ne sais pas si c'est déjà l'instinct maternel ou non, mais dès que j'ai appris ma grossesse, je me suis mise à rouler tranquillement sur la route, à prendre le temps, à laisser passer (presque) tous les piétons... Je me souviens d'une fois où je ne me suis pas arrêté pour laisser passer une mamie et -merci les hormones-, ça m'a fait culpabiliser à mort, avec les larmes aux yeux et tout. Aujourd'hui, à l'aube du 8ème mois, je flippe de plus en plus de conduire, de peur qu'on me rentre dedans ou d'avoir un accident ! Au fur et à mesure que les mois avancent, je supporte de moins en moins les vibrations de la voiture... Du coup je roule encore plus comme une mamie ^^


II. Mon alimentation

 S'il y a bien une chose qui a changé presque radicalement dans mes habitudes, c'est la façon de me nourrir. En effet, je suis plutôt du style à manger tout et n'importe quoi, junkfood, sucreries à gogo, sans vraiment faire attention à mon poids -à part quand je dois m'imposer un micro-régime, car je supporte très mal le fait de grossir- et là je pense que je n'ai jamais mangé autant équilibré de toute ma vie. Je mange largement plus que 5 fruits et légumes par jour, il n'y a jamais eut autant de salade et de produits du primeur chez moi. Dès que je le peux, j'achète du bio, mais bon vraiment avec parcimonie car ça a quand même un coût. Je prends le temps tous les matins de me faire un bon petit déjeuner alors qu'en temps normal, je ne déjeune jamais. Je me fais quand même plaisir mais je reste raisonnable la plupart du temps, ou alors si j'abuse vraiment, je compense par un repas léger les jours suivant. J'espère continuer à garder cette routine longtemps, même si je ne vous cache pas que je vais me faire péter un énooooooooorme gâteau (ou pleins de cupcakes, avec encore plus de chocolat, j'hésite) après la naissance !

III. Ma routine cosmétique

 Pareil que pour l'alimentation, j'ai commencé à avoir une prise de conscience vis-à-vis de ma routine beauté depuis le début de ma grossesse. Je me suis mise à faire de plus en plus attention à ce que je mets au quotidien sur ma peau, mon corps et mes cheveux. Exit les produits à base de paraben, d'aluminium, et autres cochonneries. Je faisais surtout attention avant avec mon déodorant, mon démaquillant ou encore ma crème hydratante mais c'était tout. Je suis passée à presque que du bio dans mon maquillage depuis peu de temps, je teste actuellement la marque Avril qui a un bon rapport qualité-prix. Je prends beaucoup de produits hypoallergéniques également, que cela soit pour me laver le corps ou m'hydrater et mon shampoing fait parti d'une gamme bio également. Ah, et je ne mets plus du tout de parfum sur mon corps (alcool inside). Je pense que le fait d'être enceinte m'a donné envie de prendre encore plus soin de moi que d'habitude et de pouvoir offrir ce qu'il y a de meilleur à mon bébé. 


IV. La grossesse ou les bébés des autres

 Je ne sais pas vous mais dès qu'on est enceinte, on prend un peu plus conscience de son environnement et notamment des femmes enceintes que l'on croise dans la rue ou des jeunes mamans... Il y en a partout ! Je n'ai jamais vraiment fait attention à ça avant, mais là je me surprends à m'attendrir devant des bébés de parfaites inconnues, à avoir des regards compatissants avec des futures mamans ou tout simplement à mater... des poussettes ! Je suis devenue tout mon opposée, moi qui suit hyper mal à l'aise avec les bébés en temps normal...


V. Baby Boom et les émissions de télé à la ***

 Si on m'avait dit un jour que je me mettrai à regarder cette chère émission pseudo-télé-réalité qu'est Baby Boom (ou tout autre émission de ce genre), j'aurai rigoler aux éclats tellement ça aurait été absurde. Mais non, je n'y échappe pas, je me suis mise à regarder, même à dévorer ces émissions et pour le coup, j'en ai fais "bouffer" aussi à l'Amoureux, à son grand désarrois. Même si je me doute que l'accouchement n'est pas toujours aussi rose en vrai, ça donne déjà un premier aperçu. Et le pire dans tout ça, c'est qu'à chaque délivrance de la maman, quand on voit le bébé, je pleure comme une madeleine...




                                                      Et pour vous ? Qu'est-ce qui a changé avec la grossesse ? 





dimanche 5 février 2017

Mes appli' de grossesse préférées

 Quand j'ai appris ma grossesse, j'ai immédiatement téléchargé des applications de suivis de grossesse ou qui traitaient de la maternité en général. Il faut savoir que je suis une fille assez connectée, j'adore l'informatique depuis ma plus tendre enfance.
Je partage avec vous aujourd'hui les applications que j'utilise le plus, qui m'ont servies, rassurées et qui m'ont fait sourire.


  En numéro 1 : 💗 WeMoms





 C'est sans conteste mon application préférée. Si je devais la décrire, je dirai que c'est une sorte de twitter/forum qui regroupe une énorme communauté de mamans ou de futurs mamans. C'est très simple, vous pouvez poser des questions, utiliser des hashtags pour des recherches... Il y a toujours quelqu'un pour vous répondre, vous pouvez même vous faire des amies et puis suivre des filles qui sont au même stade que vous dans leur grossesse. Vous pouvez aussi débattre de sujets qui n'ont rien à voir avec la grossesse, partager des photos et plus récemment : rejoindre des groupes. Par exemple je suis dans un groupe qui regroupe toutes les futures mamans du mois d'Avril et aussi dans un groupe où des mamans partagent leurs astuces de l'éducation Montessori.
Cette appli est vraiment très simple d'utilisation et hyper chaleureuse. Je m'en sers absolument tous les jours, c'est un vrai coup de cœur.


Grossesse +

 Une application basique de suivi de grossesse, semaine après semaine. Je la trouve sympa d'utilisation avec des petits articles / conseils au jour le jour et puis un petit bilan sur l'évolution de Bébé une fois par semaine pour savoir comment il évolue. On peut aussi se faire des listes pour les courses pour Bébé, surveiller sa courbe de poids, calculer le temps d'espacement entre les contractions, etc. Par contre, seul bémol, c'est que la date du terme est une semaine en avance, donc elle est réglée sur 40 SA et non 41 SA.


BabyCenter

 Encore une appli pour le suivi de grossesse, semaine après semaine. On a un décompteur qui permet de savoir exactement combien de jours il nous reste avant le jour J. Des petits articles tous les jours et puis comme Grossesse+, un petit bilan chaque semaine sur l'évolution de Bébé. Certains articles nous ramènent aussi sur le site web de l'application pour des explications plus poussées. On peut retrouver aussi des idées de prénoms, je trouve ça sympa pour les mamans indécises. Personnellement cela ne m'a pas servi car je sais le prénom de ma poupée depuis le début, un gros coup de cœur que je vous dévoilerais le jour J.


Alimentation Grossesse

 Si y a bien une application que vous devriez avoir, c'est bien celle-ci. Vous avez un doute pour manger tel fromage ou tel plat ? Vous consultez AG ! Une application au top qui m'a bien servi pendant les débuts de ma grossesse, surtout quand je faisais les courses et que j'étais totalement perdue avec les aliments autorisés ou non. Il m'arrive encore de l'utiliser aujourd'hui.




 Voilà à peu près tout ce que j'utilise, j'en avais d'autres au début mais j'ai choisi de ne garder que celles-ci. N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez des applications préférées !
 Et puis si vous êtes sur WeMoms, vous pouvez toujours me donner votre pseudo pour que l'on se suive ;-) 

mercredi 1 février 2017

Le 2ème trimestre de grossesse : la découverte d'une Poupée.

C'est parti pour un deuxième billet de maternité, je viens vous parler aujourd'hui de mon deuxième trimestre de grossesse.

 Le 4ème mois s'est plutôt bien passé dans l'ensemble, même si au début j'ai eut le droit à une petite déprime...
 Alors oui, c'est bizarre de dire ça, de se sentir déprimée alors qu'au fond de nous on est censée être sur son petit nuage. Mais je n'ai pas arrêté de me poser des questions sur l'avenir et j'ai commencé à prendre conscience complètement de ce bébé qui prend un peu plus de place jour après jour dans mon ventre (et maintenant je peux le dire : dans mon cœur). 
En même temps, n'est-ce pas la chose la plus naturelle du monde que de se poser des questions ? Savoir si je vais gérer l'arrivée d'un bébé alors que je n'y connais absolument rien ?
Je ne sais même pas changer une couche.
Vais-je arriver à différencier ses différents pleurs ? A lui apporter suffisamment d'amour ?
Une question à la con que je me posais aussi : vais-je arriver à lui parler ? A l'éveiller ?
Est-ce que notre nouvelle vie à 3 va bien se passer ?
Que de questions auxquelles je ne pourrais répondre que dans quelques mois encore. 
  
 Bon, heureusement, cette petite période n'a durée qu'une dizaine de jours, la donne a changé lors de mon suivi de grossesse de ce mois-ci quand nous avons appris avec l'Amoureux que nous attendions une petite poupée  💗 ! Ma gynéco nous avait déjà estimée une petite fille lors de l'échographie du premier trimestre, j'étais sur un nuage quand elle nous l'a confirmé !


 Le 5ème mois est passé comme une flèche avec l'échographie du deuxième trimestre, la découverte des premiers coups et puis avec les fêtes de Noël

 J'ai commencé à ressentir mon bébé, au sens propre du terme, vers les 18 SA
Au début, je n'étais absolument pas sûre de ce que je ressentais et puis un soir, en posant ma main : boum boum. 

Ce fut un des moments les plus marquants depuis le début de ma grossesse.
Une sensation complètement dingue qui m'aura fait littéralement fondre en sanglots de bonheur. L'Amoureux a pu ressentir les premiers coups dans les jours qui ont suivi, moments magiques. 

 L'échographie s'est super bien passée, toujours cette petite peur que l'on trouve quelque chose qui n'aille pas mais bon, rien à redire ! Mon petit bébé panda pesait 550 gr à 22 SA +6, ses traits ont commencé à prendre un peu plus ceux d'un mini-bébé. Bref, c'est dingue de dire ça mais je l'ai trouvé belle... En espérant qu'elle le soit vraiment à sa naissance, j'ai la hantise du bébé que je trouverai moche ! Haha (et oui c'est possible, ne me dites pas le contraire)
 Passer les fêtes de fin d'année (et accessoirement mon anniversaire) en étant enceinte, c'est pas franchement la folie. J'ai commencé à me faire violence suite à mon échographie pour faire attention à ce que je mange, résultat, je compte les kcal à chaque repas pour éviter de prendre trop de poids et je mange le plus possible équilibré... mais je me fais plaisir quand même (je suis d'ailleurs en train de manger des chips, pas crédible la fille) ! Pour l'instant ça a payé depuis, prochain verdict mi-Février pour la dernière grosse échographie... Pour en revenir aux fêtes, le plus dur fut sincèrement pour ma part de ne pas avoir droit à au champagne et au vin blanc, j'ai mangé un tout petit peu de foie gras (car autorisé par ma gynéco, je suis immunisé à la toxo) mais je l'ai trouvé moins bon que d'habitude, du coup j'en ai pas abusé. J'ai dû prendre sur moi par contre pour ne pas manger trop de desserts : gourmandise, quand tu nous tiens ! 


 Le 6ème mois a continué sur la lancée du 5ème, il est passé super vite ! Tellement vite que je n'en reviens toujours pas d'être actuellement dans mon 7ème mois. 
J'ai l'impression que ma poupée va arriver sous peu, c'est la folie. 

 Ce 6ème mois a marqué le commencement de l'aménagement de la chambre (enfin !), on voulait attendre les soldes avant d'acheter quoi que ce soit... Autant vous dire que je ne possédais qu'un biberon que j'ai eut en cadeau avec une commande Envie de fraise... et que ça fait des mois que j'ai des onglets internet en favoris pour préparer son arrivée !
En gros : je bouillonnais

 On en a aussi profité pour faire une petite liste de naissance, sous l'impulsion d'amis et de la famille.
J'ai choisi le site Mesenvies.fr pour la faire car on peut mettre des articles de différents sites internet dessus et ainsi, pas besoin de se cantonner à une seule enseigne. 
Bon il nous reste quand même pleiiiiiiins de trucs à acheter, ça coûte cher un bébé mine de rien ! Surtout que je veux le meilleur pour elle... Normal ! 


 Après bilan, je n'ai vraiment pas vu passé ce deuxième trimestre et j'ai profité de ma grossesse, je savoure le moindre de ces petits coups/mouvements chaque jour qui passe. 
Côté symptômes, des petits maux de grossesse de temps en temps, un peu mal au dos mais sans plus, les joies des crampes au mollet dans la nuit (vive le magnésium), une humeur un peu plus acceptable pour l'Amoureux... J'ai commencé à avoir quelques contractions quand même, mais rien d'alarmant dans l'ensemble.



Le jour J se rapproche doucement... 



                                        






dimanche 29 janvier 2017

Brownie décadent aux noix

J'ai réalisé ce brownie il y a quelques jours, prise d'une soudaine envie (de grossesse) au réveil de la sieste. On est dimanche, ça tombe bien, c'est parfait pour vous partager cette recette... 😋

La recette est tiré du site d'HerveCuisine.com mais j'ai modifié deux / trois ingrédients à ma sauce.



Alors pour ce brownie décadent, il vous faut :

  • 200 gr de chocolat noir pâtissier
  • 100 gr de sucre blanc
  • 100 gr de farine de blé type 55
  • 150 gr de beurre demi-sel
  • 50 gr de poudre de noisettes
  • 70 gr de noix
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à café d'extrait de vanille de Madagascar
  • 1 pincée de sel | 1 pincée de levure chimique (ou de bicarbonate mais moi je n'en avais plus) 


↠ Faites fondre le chocolat avec le beurre au bain marie ou au micro-onde.
↠ Dans un grand bol, fouettez les oeufs, le sucre et la vanille jusqu'à l'obtention d'un mélange bien mousseux, puis ajoutez le chocolat.
↠ Ajoutez alors la levure, la farine, la poudre de noisettes et le sel. Mélangez bien pour que tout soit homogène.
↠ Hachez les noix grossièrement et ajoutez-les à la préparation.
↠  Versez le tout dans un moule beurré et saupoudrez du reste de noix hachées que vous aurez réservé sur le dessus.
↠  Enfournez à peu près 25 min à 180°






Bon Appétit !






jeudi 26 janvier 2017

Retours sur mon premier trimestre de grossesse : entre extase et angoisses.

 Le premier trimestre de ma grossesse fut assez intense - quand j'y repense -, j'ai appris ma grossesse en voulant me débarrasser du dernier test de grossesse qui hantait ma salle de bain, histoire de plus me prendre la tête avec ce désir d'enfant.
Il faut savoir qu'en début de l'année 2016, j'étais déjà enceinte d'une petite fille et j'ai dû mettre un terme à sa vie avec une IMG (interruption médicale de grossesse) car elle était malade.
Ce fut une des périodes les plus noires de toute ma vie, mais j'y reviendrai dans un prochain article.

 Ce petit test, réalisé deux jours avant l'arrivée présumée des reds, s'est révélé positif en pleine après-midi, après une grosse dispute avec l'Amoureux (ce que j'ai mis directement sur le compte des hormones par la suite, car oui j'étais vraiment hyper chiante). Je suis donc tombée enceinte au bout du 4ème mois d'essai, au moment où je m'y attendais le moins et où je ne pensais absolument pas l'être.

 Niveau symptômes, je n'avais strictement rien, aucunes nausées, un peu de fatigue mais j'ai mis ça sur le compte du travail (et je pense que c'était effectivement le travail), un peu chiante sur les bords (mais encore une fois, on ne s'en aperçoit pas forcement), pas mal aux seins, rien de rien.
La première personne que j'ai appelé, c'est ma meilleure amie, j'ai même pas réfléchi, je l'ai appelé directement sous le coup de l'émotion. Juste après j'ai appelé l'Amoureux pour lui dire, et ainsi clôturer la grosse dispute d'avant-test.
( " Ah, mais c'est pour ça donc que tu étais chiante "
" Oui oui ... " )
A vrai dire, je n'en revenais pas, il fallait que je le dise.
Mais pas à tout le monde non plus, je n'allais pas refaire la même erreur.

Alors, comment s'est passé globalement ce premier trimestre ?

Maintenant que je vous ai posé les bases de mon histoire, je peux vous dire que ce fut un mélange d'excitation, de bonheur, d'extase... mais également d'angoisses insoutenables, de la peur que quelque chose n'aille pas, de la peur de devoir encore connaître la perte et la douleur.


Mes symptômes :


Aucunes nausées : je n'ai jamais eut de vrais nausées, j'ai dû me sentir un peu barboté deux / trois jours au boulot mais sans plus.

De grosses fringales : il faut savoir que j'ai arrêté de fumer un mois avant de tomber enceinte, donc je pense aussi que ça a dû y jouer pas mal. Mais oui, j'avais faim, je pouvais enchaîner trois jours sans problème en me nourrissant exclusivement presque de pâtes carbonara... (Ce qui n'est pas le plus diététique hein).

Mal aux seins : J'ai commencé à avoir mal aux seins au bout d'un bon mois, j'ai pris direct un gros bonnet et je vous avoue que je m'en serai bien passé. Heureusement ça s'est stagné à peu près par la suite, et pour l'instant je croise les doigts qu'ils restent un peu tranquille même si je me résigne à en reprendre un à la suite de l'accouchement avec la fameuse montée de lait.

Une grosse fatigue : Alors ça, je l'ai ressenti vraiment peu de temps après avoir fait mon test de grossesse et elle ne m'a quitté que vers les 10/11 SA, un tout petit peu avant la fin du premier trimestre. Je me souviens qu'il m'est arrivé de m'endormir à 21h le soir, alors qu'en temps normal je me couche vers les minuit... sans compter que je faisais également 1 à 2h de sieste tous les après-midi en rentrant du travail.

➵ Mes amies les insomnies : Et oui, on a beau être fatigué au possible, notre esprit travaille tellement par rapport à la grossesse qu'on ne peut pas s'empêcher de réfléchir la nuit. J'avais beau me coucher le plus tôt possible le soir, des fois à 3h du matin je ne dormais plus (pour embaucher à 7h30, pratique).

Le fameux goût de fer : J'ai eut ce fameux mauvais goût dans la bouche pendant bien 2 / 3 semaines, impossible de s'en débarrasser, je le ressentais surtout le matin.

Des tiraillements aux niveaux des ovaires : et plus particulièrement au niveau de l'ovaire gauche, ce qui m'a valu pas mal de frayeurs pendant un mois et demi, j'étais persuadée que quelque chose n'allait pas avec ma grossesse et que je faisais une grossesse extra-utérine... La paranoïa, bonjour.
J'ai même fais un tour aux urgences un dimanche soir tellement j'ai flippé (grosse douleur et une micro goutte de sang), la veille de mon premier rendez-vous avec ma gynécologue.
Dans ce genre de moment, on est incontrôlable, on a juste besoin d'être rassuré.

Le nez bouché. Et oui, j'ai le nez bouché depuis le début de ma grossesse, et pourtant je ne suis pas malade, et ça continue encore... On dit que ça part une fois que l'on accouche chez certaines femmes, il faut prendre notre mal en patience.

Et les fameuses envies de grossesse dans tout ça ? Je me souviens que j'ai développé pendant un bon gros mois des envies de champignons de paris (heureusement, je suis immunisée contre la toxoplasmose), s'en est suivi juste après par le fromage de chèvre et puis aussi des jus d'orange pressé le matin pendant presque tout le premier trimestre. Hormis ça, pas grand chose d'autres... J'ai eut des envies inassouvies de gaufres ou alors de pâte à choux genre des profiteroles. Mais bon j'ai résisté !

➵ Pour finir, je garde le meilleur pour la fin : le yoyo des émotions !
Il faut savoir que je suis de nature très sensible mais alors là avec la grossesse, j'ai passé clairement mon premier trimestre à pleurer ! Je me souviens d'une matinée au travail où je ne pouvais simplement pas m'arrêter de pleurer, devant mes collègues, devant les clients, devant mes patrons... C'était ingérable et le pire c'est que je ne savais même pas pourquoi ! Totalement dingue comme sensation, on se sent débile... et ça fait rire tout le monde !
Cela pouvait être déclenché suite à un compliment que l'on me disait, ou alors aux informations à la télé, une pub, j'ai même pleuré sur une chanson comme une enfant : Spanish Sahara de Foals -, et puis les films un peu sentimentaux, je n'en parle même pas.
Ça m'arrive encore d'ailleurs, mais moins qu'au premier trimestre.


Voilà en gros les symptômes auxquels j'ai dû faire face lors de ce premier trimestre.

J'ai passé ces premiers mois très inquiète, j'interprétais le moindre "mauvais signe", la moindre "douleur" à tord. Ce ne fut clairement pas de tout repos psychologiquement parlant et je n'avais pas grand monde à qui en parler, à part l'Amoureux, mes collègues de boulot ou ma meilleure amie, et encore j'avais pas spécialement envie non plus de trop la saouler avec ça. J'ai caché ma grossesse à toute ma famille, je trouvais des excuses à ma mère à chaque fois qu'elle m'en parlait au téléphone, je voulais être sûre que tout aille bien avant de l'annoncer cette fois-ci.

Il aura fallu quand même que je passe le cap des 12 SA pour avoir la vrai première échographie (j'en avais déjà eut deux à cause de mes antécédents pour me rassurer) et que ma formidable gynécologue me confirme enfin que tout allait bien, que mon bébé n'avait pas d'anomalies et que tout était dans la norme. Ce moment restera gravé dans ma mémoire.



J'ai enfin pu commencer réellement ma grossesse sereinement... 




mercredi 25 janvier 2017

Little Bambi

Cela fait un moment que je n'avais pas ouvert mon blog, à peu près deux ans pour être exact, et il s'en est passé des choses... Plus de motivation, moins de temps et de passion, j'ai donc mis cela de côté.

Je n'ai cependant jamais totalement oublié l'écriture, ça fait des mois que j'y pense, que je cogite à reprendre le blog et à en changer la directive. Ecrire pour partager, raconter mon vécu, et puis tout simplement pour extérioriser mon bonheur, mes envies, mes angoisses...

J'ai donc décidé de tout reprendre en main : non seulement le titre du blog - Lily Death ne me correspondait plus du tout - mais également le design et le futur contenu.

Actuellement enceinte, je suis au début de mon 7ème mois de grossesse et c'est tout naturel que mon blog s'oriente vers des articles maternité, pour vous présenter mon ressenti vis-à-vis de cette formidable expérience qu'est la grossesse et également pour garder une trace, une sorte de journal de grossesse (même si je m'y prends un peu tard, je vous l'accorde).

Vous retrouverez donc ici des articles maternité, des coups de cœur pour de la décoration mais aussi et toujours des recettes de cuisine | pâtisserie, de la photographie, et puis des petits plaisirs de la vie tout simplement...

Au fait... Pourquoi Little Bambi ? Des copines au Pays-Basque m'appelle Bambi (ou Bambina) à cause d'un tatouage que j'ai à mon avant-bras : un petit Cerf....


❤ Bienvenue chez Little Bambi  ❤